Mairie | Démocratie

Share
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Tribunes libres

Tinqueux votre ville

Principe de précaution, principe de responsabilité, principe de réalité

Le variant delta envahit la France, nous ne pouvions pas le prévoir en juin mais les chiffres anglais auguraient d’une quatrième vague et d’un retour des restrictions. Par précaution nous n’avons pas organisé de manifestation pouvant être annulée comme le 14 juillet ou les Foulées.

Nous avons subi au début de l’été les conséquences du dérèglement climatique. Il est de notre responsabilité d’en limiter les causes et notamment l’usage de l’automobile, nous votons donc les mesures allant dans ce sens et soutenons les modes alternatifs de déplacement.

Notre budget est équilibré et sincère, les dépenses et les recettes prévues correspondent à la réalité et toute réduction des recettes doit être compensée. C’est une règle souvent ignorée par l’opposition mais que, par principe, nous appliquons.

Il est compliqué d’être dans l’opposition. Il faut à la fois critiquer l’action de la majorité et pour cela ne pas hésiter à égratigner ces principes mais il faut aussi se donner une image d’élus constructifs, compréhensifs des obligations et contraintes qui s’imposent à notre ville, de par l’évolution législative, de par sa participation active au Grand Reims, de par les contrats qui la lient à ses nombreux partenaires tout étant contre le principal contrat qui nous lie, le contrat que nous avons avec vous qui nous avez élus, à savoir le respect de notre programme et de nos engagements.

Cette rentrée, en tout cas pour nous, est simple. Fidèle à nos principes, nous continuerons notre action.

Thierry Côme – Pour la majorité municipale

Heureux à Tinqueux

Bonne rentrée

A l’heure où nous écrivons ces lignes (07/07) la situation sanitaire s’améliore. Les liens sociaux, les rencontres, les échanges, les relations établis avec vous durant la campagne électorale, vont pouvoir reprendre.

Vous souhaitez correspondre avec nous, nous rencontrer heureuxatinqueux@orange.fr

Les villes ont rétabli leurs activités cet été : concerts, feu d’artifice, animations… Puis il y a Tinqueux.

Des villes ont vu l’impact négatif de la gestion de la crise sanitaire sur leurs finances. Puis il y a Tinqueux. Le manque à gagner a été compensé par les dépenses en moins. Pas d’impact négatif. Une bonne gestion dira la majorité, un manque d’action constatera l’opposition ?

Certains ont rassuré en communiquant avec leur population durant cette période. Puis il y a Tinqueux. Il n’y a rien eu.

Beaucoup de villes ont des projets verts dans leurs cartons. Puis il y a Tinqueux. La bétonisation va encore se développer mais on mettra un ou deux arbres histoire se dire écolos. De multiples projets vont sortir de terre dans les mois et les années à venir.

De très nombreuses villes ont aidé leurs commerces pendant la crise sanitaire. Puis il y a Tinqueux.

La plupart des élus ont l’intelligence de travailler avec leurs oppositions. Puis il y a Tinqueux. A en croire la majorité municipale nous ne faisons que critiquer sans avoir d’idée. Curieux de voir, de jour en jour, de plus en plus de points de notre programme appliqués par celle-ci alors même qu’ils ne figuraient pas sur le leur.

Laurent Leboeuf – Pour l’opposition municipale

Tinqueux Alternance en 2026

C’est la rentrée avec un nouveau groupe scolaire au pont de Muire, alliant gabegie, démesure, une aberration technique et pédagogique.

Après une étude d’archi sur 73 projets, 4 ont été sélectionnés, le moins farfelu a été retenu.

Ils ont donc voté la suppression des écoles  pt de Muire  et maternelle Diderot remplacées par un projet expérimental ‘’alliant modernité et  innovation’’.  Problèmes : nos enfants ne sont pas des cobayes, les temps de trajet seront  allongés, les classes  pourront  accueillir 35 enfants, pour un  prévisionnel de 7/8 M d’ €, n’importe quoi, Les bâtiments actuels feront l’objet d’une promotion immobilière, encore vendu à vil prix, sans mise en concurrence  à l’effort rémois. Quel gâchis. Nous avions proposé  une mise en conformité handicap et informatique  de l’école du pt de Muire.  Ca  aurait suffit.  Nous nous sommes  opposés fermement à ce projet inutile, pharaonique et sans intérêt pédagogique

Gilles Borck – Pour l’opposition municipale

Démocratie Environnement Solidaire

A propos de la zone à faibles émissions mobilité (ZFEM)

La ZFEM telle que conçue par le Grand Reims et la ville de Tinqueux est-elle la solution pour améliorer la qualité de l’air sur le territoire ?

Je ne le pense pas et c’est pourquoi j’ai voté contre lors du conseil municipal d’avril 2021.

Cette mesure pénalise en priorité les personnes au revenu les plus modestes, puisque celles-ci ne vont pas pouvoir acheter un nouveau véhicule et seront touchées de plein fouet alors que rien n’est prévu en terme de transport en commun et de parkings.

Les véhicules interdits sur la traversée urbaine de Reims (voie Taittinger) et le « centre de ville » de Reims, emprunteront un autre itinéraire, ce qui augmentera les bouchons et multipliera les arrêts aux feux tricolores, source d’émission de  pollution (oxyde d’azote), ce que l’on veut justement diminuer !

Un transfert de circulation, ne réduit pas le volume de circulation.

Il n’est pas prévu d’exception pour le covoiturage, qui constitue pourtant un atout dans la diminution du nombre de véhicules en circulation.

De nouvelles zones d’habitation et/ou commerciales sont crées sans prévoir que cela va entraîner une augmentation du trafic, sur des routes déjà saturées.

La gratuité des transports en commun, l’amélioration du réseau, la création d’espaces de stationnement, la gratuité du contournement autoroutier de Reims auraient sans doute eu des effets bien plus importants.

Attention, le calendrier d’application paru sur TINQUEUX LE MAG n°101, n’est pas celui que la majorité a votée le 12 avril 2021.

James Pelle – Pour l’opposition municipale

Enfance | Jeunesse

Mes démarches