Actualités

Share
Partager sur facebook
Partager sur twitter

MOUSTIQUES TIGRES – VIGILANCE !

Depuis le 1er janvier 2020, tous les départements sont maintenant concernés par la surveillance entomologique du moustique tigre (aedes albopictus), qu’il y soit implanté ou non.
L’ARS exerce désormais ces missions de surveillance prévues réglementairement par le décret du 29 mars 2019 relatif à la prévention des maladies vectorielles.
Pour répondre à cet objectif, l’ARS Grand-Est a retenu le Laboratoire Départemental d’Analyses et de Recherche (LDAR 02 basé à Laon) pour le département de la Marne à la suite d’une procédure de marché public.

Ce moustique se développe dans des gites artificiels où stagne l’eau, comme les coupelles des pots de fleurs, les pneus usagés, les encombrants, les jeux d’enfants, les récupérateurs d’eau de pluie, les terrasses sur plots, les gouttières… Il n’a besoin que de petites quantités d’eau pour se développer.

4 astuces pour reconnaître un moustique tigre :

  • C’est un moustique : il a donc deux ailes, une paire d’antennes longues et une trompe dans le prolongement de la tête,
  • Il a des rayures noires et blanches (pas de jaune), sur le corps et les pattes,
  • Il est très petit, environ 5mm, (plus petit qu’une pièce de 1 centime d’euros),
  • Il est source de nuisance et pique le jour. Sa piqûre est douloureuse.

Pour lutter contre sa prolifération, il est très important de supprimer les eaux stagnantes à l’intérieur et surtout à l’extérieur, autour de son domicile.

  • Coupelles sous les pots de fleurs, vases : videz-les régulièrement (au moins une fois par semaine) ou supprimez-les.
  • Seaux, matériel de jardin, récipients divers (pneus usagers…) : videz-les puis retournez-les, ou mettez-les à l’abri de la pluie.
  • Bidons de récupération d’eau : recouvrez-les à l’aide d’un filet moustiquaire ou de tissu, en vous assurant que les moustiques ne pourront pas accéder à l’eau.
  • Bassin d’agrément : introduisez des poissons, qui mangeront les larves. 
  • Piscines hors d’usage : couvrez-les, évacuez l’eau des bâches ou traitez l’eau (eau de Javel, galet de chlore)
  • Vérifiez le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées : nettoyez régulièrement les gouttières, regards, caniveaux et drainages.

Si vous pensez avoir observé un moustique tigre, vous pouvez le signaler !

L’ensemble de la population peut participer à la surveillance de cette espèce afin de mieux connaître sa répartition. Il s’agit d’une action citoyenne permettant ainsi de compléter les actions mises en place.  Rendez-vous sur le site www.signalement-moustique.fr où un questionnaire vous permettra de vérifier rapidement s’il s’agit bien d’un moustique tigre et, dans ce cas, le signaler sur le site.

actualités

Enfance | Jeunesse

Mes démarches