Maison de la petite enfance

Lieu d’éveil, de jeu et de socialisation, la Maison de la Petite Enfance accueille les enfants jusqu’à 4 ans. Elle les accompagne dans leur développement et leurs relations au monde extérieur.

Dans la mise en application d’une pédagogie adaptée à la petite enfance, nous avons choisi de travailler avec Laurence Rameau et l’itinérance ludique®.

Laurence Rameau est puéricultrice et formatrice auprès des professionnels de la petite enfance, diplômée en sciences de l’éducation et en Sciences sociales, co-fondatrice de l’institut Petite Enfance Boris Cyrulnik, auteure de nombreux ouvrages sur la petite Enfance.

L’itinérance ludique® est une pédagogie issue des enseignements de tous les grands pédagogues et des neurosciences. Elle s’articule autour de trois grands principes :

  • La libre circulation des enfants
  • La création d’univers ludiques
  • Le fait que l’enfant soit auteur de son jeu.

Le multi-accueil fait partie de la niche sensorielle du bébé. Elle est un lieu rassurant où il trouve des figures supplémentaires d’attachement. Il y découvre aussi la possibilité de s’éloigner de l’ensemble de ces figures d’attachement pour s’aventurer dans les jeux et les apprentissages. Ainsi, les professionnels composent un environnement offrant au bébé ces deux opposés : un port d’attache et la possibilité de le quitter comme d’y revenir à tout moment. C’est trouver le juste équilibre entre la régularité et la nouveauté et entre la sécurité et l’aventure.

La Maison de la Petite Enfance regroupe en un même lieu :

  • Une crèche de 40 places, ouverte du lundi au vendredi de 7h30 à 18h30
  • Une halte-garderie de 18 places, ouverte les lundi, mardi, jeudi et vendredi de 8h à 18 h et le mercredi matin de 8h à 12h

Modalités d’inscriptions : pour les deux structures, les pré-inscriptions se font auprès de la directrice, sur rendez-vous.

Claire Trocmez : 03 26 08 02 55 – Contactez par e-mail

le Port@il Petite Enfance

Découvrir le site dédié à la pédagogie de l’itinérance ludique®.

Tinqueux construit la crèche du XXIe siècle

   

Un nouveau cadre adapté au développement de l’enfant

La reconstruction de la crèche de Tinqueux va s’accompagner d’une forte évolution de son fonctionnement, imprimée par une nouvelle pédagogie de la petite enfance qui décloisonne les espaces et les groupes d’âge et favorise l’apprentissage de l’enfant par sa propre expérience.

Depuis sa création en 2001, la Maison de la petite enfance de Tinqueux regroupant une crèche et une halte-garderie a rendu un fier service aux familles qui y ont toujours trouvé une grande qualité d’accueil pour leurs petits. Afin de poursuivre sa mission dans les meilleures conditions, elle a aujourd’hui besoin d’une remise à jour. « Bien que régulièrement entretenue, la crèche est vieillissante, constate Claire Trocmez, sa directrice. Des travaux de mise aux normes, d’étanchéité, de peinture s’imposaient. Et pour adapter son fonctionnement à notre projet éducatif qui évolue depuis 2013 vers une plus grande ouverture, il fallait aussi revoir l’agencement des espaces. »

Reconstruire plutôt que rénover

Partageant ces constats et prenant la mesure des transformations nécessaires, la municipalité a pris la décision de reconstruire l’équipement tout à côté, à l’emplacement des anciens ateliers municipaux. Solution qui a le double avantage de permettre la continuité du service pendant la durée des travaux mais aussi de pouvoir donner au bâtiment la forme souhaitée, en accordant une plus grande place à la culture.

Au premier stade de la réflexion, une rencontre est venue enrichir et modeler le projet.

Dans le cadre de la journée de la parentalité de mars 2017, la Ville a invité Laurence Rameau, spécialisée dans la pédagogie du petit enfant, connue notamment pour ses interventions dans « La Maison des Maternelles » sur France 5. Au cours de sa conférence sur les jeux des petits, elle a présenté le concept d’Itinérance ludique®. Déclic chez les élus. Tant qu’à construire une structure multi-accueil originale dans le quartier Croix Cordier en plein renouveau, pourquoi ne pas intégrer une pédagogie à la pointe des connaissances actuelles sur la petite enfance ?

Prêt à casser les codes

Sollicitée par le maire et la directrice, Laurence Rameau a accepté d’apporter son expertise au sein de l’équipe dédiée au projet. « Nous nous sommes d’abord concentrés sur la conception du programme avant de travailler avec l’architecte sur la conception du bâtiment », indique Claire Trocmez. En la personne de Philippe Gibert, la Ville a trouvé un architecte à l’écoute et prêt à casser les codes. Une visite à la crèche de Caen qui fonctionne sur le modèle de l’Itinérance ludique® depuis 10 ans a permis à tous de bien la comprendre et se la représenter. Cette prolifique année de travail a débouché sur un concept architectural de crèche totalement inédit. « Dans la vie, les enfants jouent plus avec l’emballage qu’avec le cadeau. Eh bien, considère Laurence Rameau, l’architecture de la crèche, c’est l’emballage. Elle doit être par elle-même du jeu et pas seulement un ensemble de salles où jouer. L’architecte a bien compris cette idée. »

Tant qu’à construire une structure multi-accueil originale dans le quartier Croix Cordier en plein renouveau, pourquoi ne pas intégrer une pédagogie à la pointe des connaissances actuelles sur la petite enfance ?

Place à la culture

« Nous avons été précurseurs à Tinqueux en matière d’accès aux pratiques artistiques et à la culture dès le plus jeune âge, précise le maire, Jean-Pierre Fortuné. Comme les écoles, la crèche doit encore plus s’inscrire dans cette chaîne vertueuse, symbolisée par la remise d’un passeport culturel à chaque enfant de la commune ».  A son initiative, la nouvelle structure multi-accueil aura une dimension culturelle plus marquée, qu’elle développera en lien avec le Centre de créations pour l’enfance, la Médiathèque et le Carré Blanc. Cela bénéficiera aux enfants inscrits, aux familles et, à certains moments choisis, plus largement aux habitants. Des expositions pourront par exemple se tenir dans le grand hall, transparent conçu pour être un lieu d’activités et de rencontres.

La structure multi-accueil est conçue selon une approche architecturale nouvelle, visant à en faire à la fois un lieu éducatif et culturel et un outil de travail convivial et fonctionnel. De conception bioclimatique, le bâtiment sera très identifiable et bien intégré dans son environnement.

L’architecte rémois Philippe Gibert et son équipe ont imaginé un bâtiment plat de 1 100 m2 dont le volume unique en forme de croix permet de répondre à la commande d’espaces ouverts et sécurisés, de circulations fluides et sans obstacles. Pensé en articulation avec le parc et la rue Croix Cordier, il est bordé de trois terrasses protégées et d’un jardin. Ses façades en béton sont percées de larges surfaces vitrées offrant une grande transparence et laissant généreusement entrer la lumière naturelle. Passé l’ample parvis arboré, on gagne l’intérieur par un grand hall qui sert d’espace tampon et distribue l’ensemble des pôles. Au cœur de la structure, un vaste atrium complété par un ruban permettant l’itinérance des enfants qui ont libre accès à plusieurs univers ludiques (activités sensorielles, activités motricité, langage, jeux d’eau et de sable, jeux d’imitation, éveil à la musique…). L’espace de restauration est mixte enfants-adultes et la cuisine ouverte visuellement. Les espaces propreté et sommeil sont écartés dans des alcôves. Meubles et décors mobiles ne sont pas encore choisis mais l’ambiance devrait être scandinave. Le confort des usagers est assuré par un traitement acoustique soigné. Par son implantation, sa compacité et les matériaux employés, le bâtiment favorise également l’apport d’énergies gratuites (lumière et chaleur solaire, ventilation naturelle…).

« Elle  sera une vitrine de la crèche du 21e siècle, proposant un accueil plus éducatif et plus respectueux de ce que sont les petits. »