Cet épisode de pollution de type « Mixte » en plus d’être lié aux particules d’origine carbonée, se caractérise également par une part importante de particules secondaires formées à partir d’ammoniac et d’oxydes d’azote. L’ammoniac étant issu majoritairement des épandages de fertilisants, ces épisodes interviennent essentiellement entre février et mai. A noter également la contribution d’import de pollution aux particules dans les niveaux de concentrations relevés localement (masses d’air chargées provenant du Nord-Nord-Est de l’Europe).

Compte-tenu de cette alerte, Denis Conus, préfet de la Marne, a pris l’arrêté préfectoral n° 2018 – 041, qui indique les mesures d’urgence  pour la qualité de l’air.

-> Consulter l’arrêté : Arrêté 2018-041 du 22-02-2018  (format : PDF – 0,99 Mb)

Parmi les principales mesures, sur le réseau autoroutier et les routes à chaussées séparées, la vitesse maximale autorisée pour tous les véhicules est abaissée de 20km/h sans descendre en dessous de 70km/h. Pour les autocars et poids lourds (>3.St) cette baisse de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée ne s’applique pas sur les tronçons limités à 130km/h ;

Ces mesures seront levées dès que la procédure d’alerte sera levée.

Évolution et tendance :

Un régime anticyclonique de Nord-Est est désormais bien installé sur la région Grand Est avec des vents modérés à assez forts en journée ce qui permet la diminution progressive des concentrations en particules PM10 notamment par l’import de masses d’air moins chargées en polluants. La situation s’est déjà améliorée pour les départements des Ardennes et de la Marne depuis le jeudi 22 février, en cours d’après-midi. Ce jour (23/02/2018) ces départements restent néanmoins en procédure d’alerte mais la levée sera effectuée pour demain (24/02/2018) mettant fin à l’épisode de pollution.

Populations vulnérables et sensibles :

Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes  souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

Personnes  se  reconnaissant  comme  sensibles  lors  des  pics  de  pollution  et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes  diabétiques,  personnes  immunodéprimées,  personnes  souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

Recommandations :

  • Limitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe.
  • Limitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur.
  • Reporter les activités qui demandent le plus d’efforts.
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (exemple : essoufflement, sifflements, palpitations) :
    • Prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin
    • Privilégiez  des  sorties  plus  brèves  et  celles qui demandent le moins d’efforts
    • Prenez  conseil  auprès  de  votre  médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.

Recommandations pour la population générale :

  • Réduisez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions)
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflements, palpitations), prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin.

Il n'y a pas encore de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués (*).

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>